Indications courantes de l’hypnothérapie.

Psychiatrie :

 

Dépressions, troubles névrotiques, en particulier phobies, névroses d’angoisse et névroses posttraumatiques, les PTSD (post-traumatic stress disorders), toxicomanies, alcoolisme, troubles du sommeil et du comportement alimentaire, troubles de la mémoire et de la concentration, complément à une psychothérapie, forme de psychothérapie, etc.

 

 

Psychosomatique:

 

Douleurs rebelles diverses, migraines, gastrites et ulcères gastro-duodénaux, angor, dyspnées fonctionnelles, etc.

 

 

Médecine interne:

 

Certains troubles allergiques (psoriasis, asthme, rhinites allergiques, eczémas, etc.), pathologie du stress et de la douleur

 

 

Oncologie:

 

Contrôle de la douleur, contrôle des effets secondaires de la chimiothérapie et de la radiothérapie tels que nausées, vomissements, stomatites, etc., accompagnement psychologique du malade pendant la maladie ou en phase terminale

 

 

Rhumatologie:

 

Contrôle de la douleur, travail sur les bénéfices secondaires, sur le processus inflammatoire, diminution de la médication, des effets secondaires, etc.

 

 

Chirurgie:

 

Préparation à l’intervention chirurgicale, anesthésie locale ou locorégionale, contrôle du saignement, contrôle postopératoire de la douleur, augmentation de la qualité et de la vitesse de cicatrisation, diminution du séjour hospitalier, facilité du changement de pansements (par exemple : traitement des grands brûlés), en urgences (réduction de fractures et de luxations, sutures, débridement de plaies, kystes et petite chirurgie, endoscopies, bronchoscopies, colonoscopies, prélèvements en vue d’un examen histologique, etc.)

 

 

Médecine dentaire:

 

Contrôle de la douleur et de la peur des soins, contrôle du saignement, bruxisme, tolérance aux prothèses, etc.

 

 

Sexologie:

 

Impuissance, frigidité, douleurs

 

 

Gynécologie obstétrique:

 

Préparation à l’accouchement

 

 

 

(D'après G. Salem et E.Bonvin)